Killed by Death…

« Fuck god and fuck the devil and fuck church too. I’m responsible for my actions. I don’t need to hide behind nothing. I did it… whatever I did. »

 

Ca manquait de Rock’n Roll par ici non? Voilà qui est désormais réparé avec ce petit portrait de Lemmy Kilmister. Je connaissais ce personnage haut en couleur de très loin je dois dire,
je suis tombé sur un reportage sur lui il y a quelque mois de cela sur Arte (visible ici, sans les sous-titres fr :https://www.youtube.com/watch?v=Kp2aZkqFdJs) et j’ai vraiment été saisi par ce qui se dégageait de lui. Un détonnant mélange de force, de virilité et de charisme et en même temps quelque chose de touchant et une certaine fragilité. Je me suis donc mis en tête de lui rendre un petit hommage avec mes petits crayons.

C’était pas rien pour moi de m’attaquer à cette icône! Pour commencer, je me suis mis à écouter ses chansons, afin de m’imprégner encore plus de son univers. Si je n’avais pas d’attrait particulier pour celle-ci au départ ben je dois vous avouer ici que c’est maintenant tout différent. Passer ce temps à dessiner son portrait tout en écoutant sa musique m’a permis de découvrir qu’il y avait beaucoup de ses chansons que je pouvais apprécier et j’en écoute maintenant régulièrement.

J’ai pu affiner ici mon procédé employé pour les deux premiers portraits faits précédemment. Le personnage m’intéressait pour son expression de visage, son visage très buriné et tous ses poils et cheveux qu’il m’est impératif de savoir rendre fidèlement car je compte m’attaquer à Gandalf pour un de mes prochains portraits! Je commence doucement on va dire. La lumière sur son visage étant bloquée par son chapeau, il a fallut la jouer technique en repérant bien les zones d’ombres et de lumière. Son chapeau de feutrine ajoutait aussi une texture complexe à reproduire et contrastante en terme de matière par rapport à la peau ridée et burinée de Lemmy et ses poils de barbe et cheveux bien fournis

Je suis globalement satisfait du résultat, j’ai fait de mon mieux pour le rendu des matières et ai procédé à quelques éclaircissement avec un crayon blanc « Polychromos » de faber Castell car les crayons pastels « Conté à Paris » m’avaient donné du fil à retordre sur mes derniers dessins, difficiles à contrôler, à tailler car mine très volumineuse et friable, j’ai donc décidé d’essayer autre chose.

Pour la petite histoire, il s’agit ici de mon deuxième « Lemmy« . Lorsque je me suis lancé dans cette série de portraits, j’avais acheté un paquet de feuille Canson demi-teintes et j’avais utilisé pour Tyrion et Walter un papier de couleur grise provenant de celui-ci et une autre couleur de papier pour mon premier Lemmy. J’y avais passé un certain temps et si j’étais content du résultat j’avais un regret de ne pas l’avoir dessiné sur les mêmes feuilles grises que pour les autres. Lorsque je me suis décidé à montrer mes dessins à mes collègues de travail, ils m’ont remonté exactement ce que j’avais ressenti à mon niveau (comme quoi, il faut savoir s’écouter aussi!). C’est donc un peu la mort dans l’âme que j’ai déchu ce premier dessin et ai donc pu me remettre au travail pour produire un nouveau Lemmy sur le papier qui allait bien. Ca a été quelque part contrariant mais néanmoins je suis fier de n’avoir pas lâché l’affaire et d’être allé jusqu’au bout.

Victory or die!

Ceci pour vous dire que lorsque vous dessinez, il ne faut pas avoir peur de tout remettre en cause pour pouvoir aller plus loin! En faisant à nouveau, on va plus vite, on connait déjà les difficultés et on passera au travers encore plus facilement. On peut aussi s’entrainer à refaire le dessin en moins de temps. Je vous encourage donc si une partie d’un de vos dessins ne devait pas vous satisfaire complètement à le refaire. Vous pourrez ensuite être très fier de vous! Et vous pouvez faire un heureux avec le dessin qui ne trouve pas grâce à vos yeux, j’ai pour ma part été offrir ce premier Lemmy encadré à un bar dédié au Rock près de chez moi. Autant vous dire que lorsque j’y passe dorénavant, j’y suis très bien accueilli! 🙂

A bientôt pour de nouveaux portraits! (j’ai en tête de faire des vidéos des dessins que je fais pour ensuite les publier sur Youtube, je vous en reparlerai!)

Un bien grand homme que celui-ci!

Dessin de Tyrion Lannister

« N’oublie jamais ce que tu es. Le reste du monde ne l’oubliera pas.
Porte-le comme une armure, et cela ne pourra jamais être utilisé pour te blesser. »

 

Et hop un nouveau portrait! Le plus grand d’entre tous, j’ai nommé (roulements de tambour) :
Tyrion Lannister!

Il s’agit peut-être de mon personnage préféré de Games of Thrones, là aussi c’est une série qu’il faut suivre! J’apprécie le fait qu’il ne faille pas se fier à sa taille et qu’il possède une grande intelligence alliée un sens de la stratégie hors du commun auxquels il doit probablement  (ainsi qu’à son nom et la fortune de sa famille) sa survie dans ce monde si dangereux qu’est celui de la série. Ça a été un gros challenge pour moi d’attaquer son portrait car comme pour ce cher Walter White du post précédent, tout le monde ou presque le connait, cela fait déjà tellement de saisons que nous suivons ses aventures que la moindre erreur de proportion serait immédiatement perçue! Il fait un peu partie de la famille!

Quasi-nain royal

J’aimais bien la photo de départ et je me suis vraiment donné mission de rendre la profondeur et l’intensité du personnage dans ce dessin. Son regard est très perçant, intense, grave, hautain et quelque part un peu triste. Tout ce qui constitue ce personnage si flamboyant! (je vous ai déjà dit que je l’adorais?…) Ok je vous accorde avoir sauté sa partie Alcool et son amour très particulier pour les femmes mais je pense qu’il n’est plus nécessaire ici de les présenter…

Au niveau du portrait en lui-même, pour la partie technique, il a globalement été moins compliqué à dessiner que le Walter White précédent, mais il m’a quand même bien fait lutter!… J’ai du m’y reprendre à plusieurs reprises pour la forme du nez et du visage, c’était infernal, heureusement je n’ai pas trop appuyé et vous ne devriez même pas le sentir en regardant. Le morceau de main avec la bague a également été plutôt stressant (c’est dur à faire les mains, mais elles étaient sur la photo de départ, donc j’ai pas eu trop le choix, pis avec la bague, elle rendait bien le côté aristocrate et j’aimais son motif en forme de lion, animal que j’affectionne!).

J’ai également pu tester l’emploi d’un crayon pastel blanc « Conté à Paris » pour obtenir les réhauts blancs afin de profiter de la couleur du papier foncé pour faire apparaître les zones les plus claires du dessin. Je l’ai employé surtout pour le reflet des yeux et à quelques endroits pour souligner des arêtes du visage. C’est très plaisant à faire, l’effet est gratifiant immédiatement cependant il faut bien avoir prévu les zones à éclaircir avant en les laissant en réserve car sinon le pastel n’adhère pas au papier et pire encore, il se mélange au graphite et ce blanc immaculé vire alors au… bleu! Si vous jetez un coup d’œil attentif au dessin, vous verrez ce dont je parle. J’ai bien failli en jeter mon dessin de dépit! Imaginer un peu, vous apportez les touches finales à votre dessin, après 7 heures passées dessus à gribouiller et paf, vous faites un truc qui foire tout!… Désespoir, j’ai rattrapé ça comme j’ai pu mais ça m’a permis d’apprendre, j’affinerai cela pour le prochain dessin. Gardez à l’esprit qu’en dessin comme dans tout, nos erreurs nous font progresser!

Tout ça pour vous dire que si vous devez dessiner un portrait, que ce soit pour s’entrainer ou pour en faire cadeau ensuite, choisissez un personnage qui vous plait, vous n’en serez que d’autant plus motivés à passer à l’action, à vous accrocher et à donner littéralement vie à ces traits de crayons!

A très bientôt pour la suite!! (je pense ajouter d’autres personnages de Game Of Thrones, je vous en reparlerai!…)

Attention, individu dangereux!

Dessin Walter White - Eisenberg

« Tu ne sais clairement pas à qui tu parles, donc laisse moi t’expliquer. Je ne suis pas en danger Skyler. Je suis le danger. Un gars ouvre la porte et se fait tirer dessus, et tu penses que c’est moi ? Non, je suis celui qui frappe à la porte ! »

 

Et oui, si vous l’avez reconnu il s’agit bien d’un portrait de Walter White (Bryan Cranston), de la non moins célèbre série Breaking Bad… Une série qui m’a vraiment plu, si vous ne l’aviez pas encore vue, vous avez le droit de vous jeter dessus avec avidité!

Un gars en slip à moitié à poil dans le désert…

Il s’agit du tout premier portrait de mon projet Top secret pour mars 2018 (un ensemble d’une cinquantaine de portraits de personnages de films, série et autres musiciens que j’apprécie que je réalise actuellement pour me remettre pour de bon au dessin. A force d’efforts, de ténacité et de chance, j’ai trouvé plusieurs lieux qui vont m’accueillir pour les exposer, je vous le partage ici et cela me rend super heureux!). J’aimais l’expression du personnage sur cette photo (quand mon prof de chimie me regardait comme ça, la retenue n’était pas loin…), le magnétisme de son regard, la détermination qu’on en ressent et que j’espère avoir réussi à transmettre, autant de points compliqués à retransmettre dans un dessin.

Puis, il y avait les lunettes aussi,… un bon challenge pour moi : les objets très symétriques et rectilignes (les motos et les chevaux aussi hum…) me posent toujours des problèmes à dessiner (d’ailleurs, toujours pour mon projet Fanart je me suis prévu quelque chose de bien pire mais on en reparlera en temps voulu! 😉 )

Je vous conseille de vous lancer dans des projets ambitieux (mais pas trop) afin de vous lancer des défis en terme de production et de planning à tenir, ça pourra compenser une motivation qui ne sera pas toujours au beau fixe. Enfin, je vous parlerai de ce que ce projet m’a appris, je suis toujours dedans mais c’est un bonheur de le voir se mettre en place et prendre forme au fur et à mesure.

A très bientôt!

Bienvenue sur ce blog!

Cela fait un peu plus de 6 mois maintenant que j’ai réfléchi et entamé un premier projet pour le lancement de ce blog et celui-ci avançant relativement bien, je me décide enfin à commencer à en parler, des nouvelles arriveront sous peu. Attention, la peinture est encore fraîche et les meubles vont encore bouger… Stay tuned! 😉